Présentation


Le navire, tel qu’on l’appelle ici à la Basse Seine, c’est le bâtiment où s’est finalement ancré le Club depuis 1972. Dans ses cales, vous trouverez le garage à bateaux, le hangar privé, la salle d’ergomètres et d’étirements, le bureau des entraîneurs, le vestiaire femme, le vestiaire homme, la salle de musculation, le club house, l’atelier de réparation et d’entretien des bateaux, ainsi que le bureau. 

Comme l'indique l'attestation de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron pour le le label " Ecole Française d'Aviron " 3 étoiles:
En répondant aux critères du label " Ecole Française d’Aviron " cette structure témoigne d'une qualité d'accueil et de pédagogie dont les pratiquants peuvent dès aujourd'hui bénéficier. 


Le parc à bateaux
 

Avec près de 70 bateaux rangés à l’intérieur du garage, près de 20 rangés à l’extérieur, et au moins une trentaine appartenant à des particuliers et rangés dans le hangar privé, ce qui représente environ 260 coulisses, la Basse Seine ne manque pas de moyens pour aller s’entrainer sur l’eau. Le parc à bateaux comprend aussi bien des bateaux destinés à la compétition, que des bateaux pour le loisir. Constitué d’environ 30 skiffs (bateaux à 1 place), 15 doubles/pair oars, 15 quatre (de pointe, de couple ou barrés) et pas moins de 10 huit (de pointe ou de couple, toujours barrés), le parc à bateau permet aux rameurs et rameuses de larges possibilités de sorties différentes. 

Aviron 1 sur 14


Du côté de la sécurité, là encore le club est parfaitement équipé, puisque nous disposons de 6 canots moteurs

Quant à l’entretien, chaque rameur est tenu de laver son bateau après chaque sortie. Le club dispose par ailleurs d’un atelier pour réparer les bateaux abîmés ou usés. 

Aviron 2 sur 14

 

L’entraînement au sol 

Lorsque les conditions climatiques ne permettent pas de sortie, ou tout simplement lorsque des séances au sol sont prévues dans le programme d’entraînement des compétiteurs, les rameurs disposent de tout le matériel nécessaire pour s’entrainer sans sortir sur l’eau. 


Aviron 9 sur 14

 Tout d’abord, la salle d’ergomètre. Avec plus de 30 ergomètres, la Basse-Seine est un club qui dispose de l’une des plus grande salle d’ergomètres de France. Equipée des derniers modèles de "rameurs", plus souvent appelés ergomètres, la vaste salle, refaite à neuf il y a peut de temps, compte également des tapis de sol et autres accessoires permettant aux rameurs de s’étirer après leurs séances. La vue n’est pas non plus des plus désagréables, puisque les grandes baies vitrées donnent sur l’île de la jatte et son impressionnante masse de verdure.

Aviron 10 sur 14


Si la salle d’ergomètres et d’étirements est un lieu où l’on retrouve autant de compétiteurs que de rameurs loisirs, la salle de musculation compte plus d’adeptes chez les compétiteurs. Quand il faut se préparer aux échéances nationales, développer et entretenir le potentiel physique nécessaire, la Basse-Seine met à la disposition de ses rameurs tous les moyens nécessaires. Bancs de tirades, cage de squats, presses horizontales ou oblique, "Dyno", bancs et supports pour les développés couchés etc... Mais aussi bien sûr un grand nombre de barres, de poids et de tapis de sol. 


Le bassin

Le club se situe sur un bief d’environ 30 km qui s’étend, en amont, des écluses de Suresnes jusqu’à Chatou, en aval. 


Notre bassin d’évolution se compose essentiellement du bras principal de la Seine, ainsi que d’un bras secondaire bien protégé, formé par l’Ile de la Jatte qui est située de part et d’autre du pont de Courbevoie. Dans ce "petit bras", les rameurs évoluent dans un très beau cadre, puisque les berges de l’île de la jatte sont recouvertes d’arbres, et les bateaux à moteur sont interdits. 

Dscf3502

Pour ceux qui se poseraient des questions : Non, on entend pas le bruit des voitures, ou tout du moins il devient imperceptible. Et non, les péniches ne nous empêchent pas de sortir. En effet, si les rameurs peuvent être gênés par les vagues qu’elles provoquent, le danger qu’elles représentent est extrêmement bien maîtrisé : les canots moteurs, situés à différents points du bassin, permettent de rappeler à l’ordre les rameurs qui s’écarteraient un peu trop de la berge. Il faut bien sûr faire attention en tournant, mais puisque les péniches naviguent au milieu du bassin et les rameurs longent les berges, la cohabitation est parfaitement possible. Pour les compétiteurs, il est même possible d’aller ramer sur un autre bassin, comme celui de Mantes la Jolie, si le bassin du club est trop agité. 


Les autres installations 

La Basse-Seine dispose de vestiaires homme et femme séparés (l’un au premier étage, et l’autre au deuxième). Chaque vestiaire, entretenu régulièrement comme le reste des installations, est équipé de bancs ainsi que de quelques casiers, mais aussi de douches chaudes et de toilettes. 

Aviron 12 sur 14

Après l’entraînement, les rameurs peuvent se retrouver au club house, dans lequel ils peuvent boire (de l’eau bien entendu !), manger et discuter. Cette salle permet d’organiser des réunions entre les rameurs ou entre les membres du comité directeur, de projeter des films ou autres sur un grand écran, ainsi que bien sûr de faire la fête. La Basse Seine est un club très convivial, et les membres peuvent se retrouver au cours de soirées, pour manger et s’amuser. 

Le bureau des entraîneurs est une pièce équipée du matériel vidéo et informatique nécessaire pour pouvoir regarder les vidéos faites par les entraîneurs, outils indispensable pour corriger des fautes techniques invisibles à vitesse réelle.

Dscf1975

Le ponton, financé par la mairie de Courbevoie que nous ne remercierons jamais assez, est neuf et entretenu régulièrement. Par sa taille, il permet aisément à plusieurs Huit d’embarquer ou de débarquer simultanément. 

L’île de la jatte est un excellent lieu pour les footings puisqu’elle est aménagée à cet effet. La proximité du bois de Boulogne, du stade de bagatelle, ainsi que de l’hippodrome de Longchamp, est également un atout pour ceux qui désirent courir. 


La Basse Seine en quelques chiffres 

Environ 480 membres, plus 150 scolaires.

Avec ses 460 licences annuelles, la SNBS fait partie des 5 plus gros clubs de France. 

Un parc à bateaux de 260 coulisses dont 30 appartenant à des particuliers, membres du club. 
L’ensemble des bateaux et avirons représente une valeur patrimoniale de plus de 800 000 euros 
Le budget annuel du club est d’environ 350 000 euros (2011). 
Les recettes sont principalement constituées par : les cotisations, et, les subventions diverses. L’ensemble de ces dernières ne couvre pas les postes suivants : eau, chauffage, gardienne, réparations, assurances diverses. La Mairie de Courbevoie est le plus gros contributeur à ces subventions.

 

Comment nous trouver?

photo-acces-pieton-snbs.jpg

Date de dernière mise à jour : 14/01/2015